Publié par

Bien-être féminin

Le choix premier du laboratoire INTIME ORGANIQUE PARIS, est le bien-être féminin.
Chaque mois, un article sur le thème de la femme vous sera proposé.

ARTICLE avril 2019

Peut-on décrire la femme en quelques mots?
La diversité de la représentation féminine au cours du temps est évidente. Le lieu, les évènements historiques, sont souvent déterminants.

La femme, à travers les époques

S’il est difficile d’avoir une idée du ressenti féminin dans les temps reculés, l’héritage des créations artistiques nous permet en revanche de deviner l’image idéale de la femme.

Tout a commencé à la Préhistoire. Les découvertes archéologiques laissent supposer que cette période voit la femme comme le symbole de la fécondité.

Durant la période grecque de l’Antiquité, l’idéal féminin s’attache à la représentation physique où l’harmonie du corps s’impose.
La femme du Moyen-âge, doit entrer dans des critères très précis : large d’épaules, petits seins, hanches étroites, ventre rebondi, être blonde et sans fard.
Avec la Renaissance, la notion de féminité réapparaît. Le fard acquiert ses lettres de noblesse. La femme se pare d’un maquillage mettant son visage en valeur.

Ainsi, la femme doit correspondre au « standard » de chaque époque.

La Révolution française annonce les prémices d’un désir de reconnaissance de la gent féminine, qui commence à avoir certaines exigences quant à son statut.
En Europe, la Première Guerre mondiale est un tournant important. Les femmes travaillent dans les usines ou dans les fermes et sont dans l’obligation de remplacer les hommes partis au front et de prendre leur vie en mains.
Signe de l’émancipation féminine, ce statut n’a fait qu’évoluer depuis. L’instruction devient obligatoire pour hommes et femmes. Les responsabilités commencent à être partagées.

Ainsi, le monde a longtemps été affaire d’hommes. La femme était cantonnée au rôle de mère, de servante. Et même si dans le passé, des femmes ont eu un rôle non négligeable, la majorité a dû vivre avec soumission dans l’ombre de leur compagnon.
Soyons heureuses de vivre aujourd’hui. Nous pouvons réfléchir, décider et choisir en n’oubliant pas que cette avancée est récente…

Publié par

PREMENOPAUSE ET MENOPAUSE

La période d’activité génitale de la femme, est rythmée par une succession de cycles durant lesquels 2 types d’hormones ; les oestrogènes et la progestérone, sont secrétés, à des taux variables selon le moment du cycle.
Cette période d’activité génitale dure plusieurs décennies.

Puis une période d’instabilité hormonale suit.
La femme entre en préménopause.

Quelles sont les manifestations de la préménopause ?
Les cycles menstruels commencent à être moins réguliers. Les règles peuvent être plus abondantes. Certains symptômes, irritabilité, troubles du sommeil, prise de poids, baisse de la libido, perturbent la femme. Apparaissent les bouffées de chaleur, très invalidantes et particulièrement prononcées sous l’effet d’un stress.

Que se passe-t-il au point de vue hormonal ?
Les oestrogènes continuent à être secrétés normalement. En revanche, il y a une chute importante de la production de progestérone.
Cette période peut durer quelques mois, voire quelques années.

Les règles, nous l’avons vu, s’espacent, puis finissent par disparaître complètement.

Puis lorsque les règles ont cessé complètement depuis au moins une année,
La femme entre en ménopause

Quelles sont les manifestations de la ménopause ?
Les inconforts comme, l’irritabilité, les troubles du sommeil, la prise de poids, les bouffées de chaleur, continuent à se manifester.
La peau devient moins souple et tend à se rider.
Les muqueuses deviennent plus sèches. Le risque de cystite augmente.

Que se passe-t-il au point de vue hormonal ?
La production des oestrogènes cesse.
Donc la femme ne fabrique plus ni oestrogènes, ni progestérone.

Conclusion :
D’un point de vue hormonal, la vie de la femme se divise en plusieurs périodes :

  • La période d’activité génitale : la femme secrète deux types d’hormones : les oestrogènes et la progestérone.
  • La préménopause : la femme continue à secréter des oestrogènes, mais il y a une chute de la production de progestérone.
  • La ménopause : la femme ne produit ni oestrogènes, ni progestérone. Les règles ont totalement cessé depuis au moins une année.

La préménopause et la ménopause sont donc deux étapes différentes qu’il faut bien dissocier.